Royaume-Uni, du nouveau sur les restrictions de voyage

Royaume-Uni, du nouveau sur les restrictions de voyage

Au bout d’un an et demi de pandémie, les TST anti-Covid étaient devenus une routine pour les personnes voyageant entre le Royaume-Uni et la France. Toutefois, au cours des derniers jours, certaines nouvelles sont apparues qui faciliteront les déplacements entre les deux pays.

En fait, une décision vient d’être approuvée par le gouvernement britannique qui assouplira les restrictions de voyage. En outre, comme l’ont précisé les institutions elles-mêmes, elle aura un triple objectif : donner un nouvel élan au tourisme intérieur, réduire les coûts supportés par ceux qui voyagent et, surtout, rendre la réglementation plus simple et plus transparente.

En fait, il s’agit d’une mesure qui reflète quelque peu la situation du Covid dans le pays anglo-saxon, qui affiche l’un des taux de vaccination les plus élevés au monde, avec plus de 80% de l’ensemble de la population de plus de 16 ans vaccinée.

Un chiffre qui permet de revenir à la vie pré-pandémique, et qui est d’autant plus significatif que la variante Delta, toujours en circulation, n’a plus l’impact négatif d’il y a quelques mois en termes d’hospitalisations et de décès.

Royaume-Uni, assouplissement des mesures pour les voyageurs

Plus précisément, le gouvernement britannique a décidé de ne plus exiger un test PCR avant le départ, à condition que la preuve d’une double dose de vaccin puisse être fournie à l’embarquement. Cependant, même pour ceux qui ont été vaccinés, il est toujours nécessaire de réserver un test unique à effectuer deux jours après l’arrivée au Royaume-Uni.

Le test doit être de type SFT, et non plus un test PCR comme précédemment établi. C’est une solution beaucoup moins coûteuse pour les voyageurs.

La règle entrera en vigueur le 4 octobre et concernera tous les pays figurant sur la liste intermédiaire, définie comme « ambre » (ou orange), qui comprend donc aussi la Fracnce. Comme le rapporte la BBC, le gouvernement britannique reconnaîtra également les voyageurs vaccinés de 17 pays, dont l’Australie, le Canada, le Japon, Israël et la Nouvelle-Zélande.

Ensuite, il y aura un assouplissement progressif pour les autres pays, qui figurent actuellement sur la « liste rouge ». Par ailleurs, la liste orange, qui inclut actuellement l’Italie, devrait être supprimée dans les prochaines semaines.

Par conséquent, à partir de ce moment, et jusqu’à ce que l’urgence Covid prenne fin dans le monde entier, il n’y aura que deux listes : une liste rouge, avec des mesures restrictives maximales, et une liste dite « blanche », qui sera essentiellement une zone de liberté.